Islam cruorique

Célébration de l’Achoura (à droite) et de l’Adha (Aīd al-Kabīr , « fête » du sacrifice).

La condition pour pouvoir participer à la première est d’ être atteint d’une forme grave de syndrome de Münchhausen, endémique -dans sa forme physique et mentale- chez les adeptes de l’islam, idéologie fondée par un individu, qui à la lecture de sa vie, accumulait également plusieurs formes graves de tares psychiatriques.

Dommage qu’en ces temps là, la castration chimique n’existait pas encore. Ca aurait évité à l’humanité toute entière bien des catastrophes.

NB : ne pas confondre avec une autre festivité, Eid-el Adha (photo de gauche … ou de droite ? Enfin soit ! ), également assez haute en couleur à l’hémoglobine, mais où une autre espèce de moutons, se fait saigner.

Chapeau l’artiste.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :