Archive for novembre, 2013

27 novembre 2013

Remettons les points sur les i.

Quand on parle de christianophobie.

Il ne s’agit pas de Taubira.

Image

26 novembre 2013

Option 1, les urnes. Option 2, les burnes.

Comment se débarrasser de l’islam.

Pacifiquement. Impossible.

Pour se débarrasser de l’islam, deux voies.

Par les urnes, choisir des partis politiques résistants, provoquer une crispation communautaire à court terme et entrer en guerre civile.

Par les … burnes, attendre que le fruit pourrisse encore plus et puis entrer directement en guerre civile.

Morale de l’histoire :  il est grand temps de faire nos réserves en armes chez nos amis serbes et russes.

Image

24 novembre 2013

La menace islamique sera peut-être le salut de la France…

Nous nous sommes tirés une balle dans le pied en acceptant durant des décennies une immigration spécifiquement musulmane, et nous nous tirons actuellement une balle dans la tête en subissant passivement les conséquences gravissimes de celle-ci.

Cette réalité, macabre, ce fruit pourri, cette conception d’une société dysmorphique issue de l’idéologie 68arde que nos bienpensants ont tellement essayé, en vain, d’occulter, puis de voiler, qu’ils sont maintenant prêts à se crever les yeux pour ne plus devoir regarder en face leur chimère moribonde.
Cette terrible vision de nos villes défrancisées de manière possiblement irréversible, cette islamisation qui n’a même plus la pudeur d‘être sournoise, bénéficiant du prosélytisme complice de ceux qui nous ont inlassablement et éhontément parlé d’un islam en France, d’islam de France, d’islam avec la France, d’islam pour la France, d’islam qui fait partie intégrante de l’Histoire de France, alors qu’ils savent pertinemment bien que ce sont toutes des affirmations trompeuses et mensongères et que la seule et unique vérité est qu’il n’y a qu’un seul, unique et indivisible islam, celui qui défend exclusivement la cause de l’islam, celui du Coran et des Hadiths, celui qui ne peut, intrinsèquement, qu’être contre la France.

Peut-être que ce catastrophique état des choses sera somme toute notre salut pour nous éveiller de notre torpeur ingénue, de notre apathie suicidaire, de ce confort obsessivement hédoniste mais bien précaire, qui lèvera cet anathème voilé qui occulte sciemment notre disparition programmée, ce Grand Remplacement, conséquence de la pandémie de l’idéologie islamique, de cette amnésie volontaire qui nous fait oublier ce que nous avons été, ce que nous sommes et qui nous impose ce que nous allons devenir.

Peut-être, que ce sabre de l’islam qui nous effleure la gorge, ce sabre, pérenne et immuable allié d‘une idéologie fondamentalement suprémaciste, qui n’hésitera pas, comme il l’a fait et le fait toujours depuis 14 siècles, à nous réserver le même sort que des millions d‘autres mécréants, peut-être que le pressentiment de la froideur doctrinaire de ce sabre qui nous effleure la peau sera en fin de compte notre ultime salut.

Pierre Mylestin

wilders_francais-300x216

24 novembre 2013

La poudre et le soufre.

Aucune solution pacifique n’est raisonnablement concevable avec les adeptes de l’idéologie islamique.

Toutes les élucubrations politiques, sociologiques et autres accommodements irraisonnables ne feront que retarder l’inévitable, de la poudre aux yeux, et la seule qui n’en soit pas sera celle qui sentira le soufre.

Image

17 novembre 2013

Europe. R.I.P.

10 novembre 2013

En général et en particulier l’islam rend débile.

L’impossible remise en question des fondements de l’islam ou du comportement d’un muzz, cause principale de la liquéfaction de toute auto-critique, rend une indispensable réforme illusoire.

Cela va du verset divin issu du Coran en flagrant délit d’incitation à la persécution du mécréant au « si pa moa monsieur, j’y ni rian fait » du « jeune » pris en flagrant délit de contribution sociale et civique à la richesse importée.

Image

6 novembre 2013

90. Le chiffre du jour.

Le Coran signale à 90 reprises que Mohammad est le parfait exemple à suivre.

Mohammad a tué, saccagé, massacré, exterminé, torturé, lapidé, violé, pillé, trahi et menti.

A 90 reprises dans le Coran, et pour tous les musulmans sans aucune distinction, il est stipulé que Mohammad est le modèle à suivre.

Image