Précautions d’usage lors de votre séjour au R.B.F.

Il est d’usage de prendre certaines précautions lors d’un séjour en pays exotique. Non loin de chez nous, le R.B.F. (Royaume Bananier François), ne fait pas exception, car y subsistent, de manière endémique, des pathogènes dont l’inoculation peut altérer de manière significative les capacités cognitivo-sensorielles.

A défaut d’en faire une liste exhaustive, nous énoncerons ici les principales familles, en particulier, les plus contagieuses d’entres-elles. Que ce soit des pathogènes du groupe des Baciles De Morand, de la rage Joffrinique, ou sa variante Dély, la Coheniose du voyageur, la Caronite aiguë dysenthérique, ou même le Pujadavirus, dont la petite taille le classe, comme son nom l’indique, dans la famille des virus, une symptomatologie commune chez les victimes inoculées est invariablement récurrente: une altération significative de la perception de la réalité.

A ce symptôme ubiquitaire se greffent des spécificités symptomatologiques. On parle de triade.

Un délire chimérique, un songe, en direct ou en différé, l’individu atteint, peut exulter une profonde croyance, quasi métaphysique, dans son déni total du réel, qu’il arrive parfois à faire douter l’individu sain, de cette même réalité, à laquelle ce dernier, toujours des derniers aux yeux du malade, est pourtant quotidiennement confronté. Ces cas de figure où le Raël remplace le réel, sont heureusement devenus de plus en plus sporadiques. On parle de l’immunité acquise ou de l’effet préventif des traitements non conservateurs dits réactionnaires. On y reviendra.

De plus, le signe qui précède une évolutivité, coïncide avec une déconnexion, une désorganisation du contenu sémantique avec la réalité, dans l’écriture et le verbe de l’individu malade. Des bizarreries casuistiques, où ce qu’on appelle dans le jargon collectiviste périodique, quotidien, hebdomadaire, ou mensuel, la novlangue, où le sens des mots est systématiquement transfiguré. Dans des cas sévères, le langage devient incompréhensible pour le commun des mortels.

Le dernier élément de cette triade, implique le délire paranoïde de persécution. Toute personne, ou groupe de personnes, est susceptible d’être persécutée, victimisée, stigmatisée, du moment où un avis critique est émis à son égard, surtout si celui-ci est étayé par le réel. Le réel, ou plutôt l’altération de sa perception, vous l’avez remarqué, constitue l’étiologie pathognomonique de cette terrible affection. La désorganisation de la pensée et du discours s’accompagne alors d’une frénésie accusatrice envers les défenseurs de ce même réel qui vient contredire les croyances des partisans de cette vérité onirique et pathologique.

Il est donc bien utile de rappeler aux aventuriers imprudents se rendant en R.B.F. que cette situation épidémique est bien plus grave que celle vécue en Espagne en1918, comme en témoignent les manuels sur la grippe espagnole où des millions d’individus inoffensifs ont valsé dans le trou. La chronicité de l’exposition à ces germes nuisibles les rendant de plus en plus difficile à traiter, il est conseillé de prendre les remèdes dès l’apparition d’un symptôme évocateur. Les abonnements à une certaine presse ou à certains médias devraient aider à évoquer, voire à confirmer le diagnostic.

Image

Dans la pharmacopée, des remèdes existent. Malheureusement, ceux-ci seront bientôt interdits en R.B.F. où les procès pour pratique illégale de la médecine traditionnelle voire des accusations en sorcellerie se multiplient. Nous en citerons quelques uns, les plus susceptibles d’être proscrits à court terme: le Taddeiflu en générique, le Milletol, en prescription magistrale, dont il n’est plus nécessaire de faire l’éloge, le Ménardil en dragées sécables, en vente libre, le classique et toujours remarquable Rioufolame en perfusion hebdomadaire, sans oublier évidemment le traitement par excellence, l’Elixir de la mère Zemmour à consommer sans modération.

Tous ces traitements sont, évidemment dénués de tout effet secondaire.Quand au Fourestil en suppo, comme l’écrasante majorité de ses analogues au Royaume Bananier François, il garde toujours sa place de choix.

Publicités

3 commentaires to “Précautions d’usage lors de votre séjour au R.B.F.”

  1. Mention « très honorable » et compliments du jury.
    Je diffuse immédiatement.

  2. Ce n’était pas mon intention; mon appréciation était (et est toujours) sincère;

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :