Le jihad de l’ijhad*

« Nous avons choisi le plus souvent d’inciter par la loi mais imposer est parfois la façon de changer les choses. » Najat Vallaud-Belkacem.

Dans la grande famille hétéroclite des ismes, des membres antithétiques et fondamentalement opposables peuvent paradoxalement trouver dans l’analogie d’un certain fanatisme militant, un dessein commun.
L’intégrisme islamique et l’intégrisme féministe en sont deux exemples probants, un pléonasme pour le premier, et sans une profonde remise en question, également pour le second.

Malgré les cris d’orfraie que cette promiscuité idéologique suscite, hiératique pour les un(e)s et hérétique pour les autres, je propose, à défaut d’atténuer cet éréthisme, d’expliciter brièvement le raisonnement qui sous-tend le sophisme apparent que ce rapprochement anticonformiste provoque.

Image

Je réfute et combat toute forme d’intégrisme, car celui-ci rend toute discussion pragmatique illusoire. Et je suis évidemment prêt à me battre pour défendre les droits et l’intégrité corporelle et psychique de tout être humain qui en est la victime, en particulier les femmes, voilées ou libres, dévoilées ou soumises, et ce, avec autant de détermination que celle de défendre l’humain qu’elles porteraient en elles, du fanatisme idéologique qui, d’une part, veut fondamentalement les soumettre, et d’autre part qui croit les rendre fondamentalement libres. Autant une idéologie totalitaire croit avoir le droit divin de disposer du corps vivant des femmes en les déshumanisant, en ignorant leur détresse, autant une autre idéologie croit devoir donner le droit aux femmes de disposer du corps vivant qu’elles portent en elles, en le déshumanisant, par l’acharnement à proscrire tout débat voire toute réflexion sur l’interruption de grossesse, en instaurant le “délit d’entrave” où le seul acte d’”informer” ou d’exercer des “pressions morales et psychologiques”est considéré délictuel.

De plus en plus, l’intégrisme féministe fait preuve d’une imagination débordante, avec ses dérives, ses lubies et ses extravagances, ses frasques casuistiques ridicules, visant sous couvert d’un progressisme phallophobe à radier du lexique linguistique conventionnel toutes les, oh combien dangereuses, consonances traditionnelles ou culturelles de nombreux aspects de notre vie quotidienne jusqu’à s’immiscer dans la sphère privée et inchallah bientôt dans la chambre à coucher. Le panel est large et ne cesse de s’élargir. De l’effacement de l’expression «du bon père de famille», à la dénonciation de la «suprématie masculine» en occident comme étant «la dernière aristocratie», aux jouets «sexistes», aux cuvettes de WC «sexistes», à l’humour «sexiste» et j’en passe et des meilleures, on ne cherche plus à améliorer la complémentarité homme-femme, mais, par un esprit revanchard on se livre à émasculer toute une société.

Au sein du pouvoir actuel, existe des personnes exécutantes, non voilées mais qui pratiquent néanmoins le jihad, en particulier celui de l’ijhad*, en usant et abusant de la liberté que leur confère notre apparente démocratie, de concert avec la domination que leur attribue leur statut, dans le but ultime de nuire au plus profond de notre culture. Entre-temps les fondements familiaux de celle-ci sont en train de s’effondrer alors qu’en face, sur le même territoire, une autre civilisation, à l’état provisoirement embryonnaire et non vouée à l’interruption, attend patiemment de reconstruire une société sur les décombres que nous lui aurons laissé en héritage.

Comme si l’ouverture des vannes de l’immigration spécifiquement musulmane et les naturalisations qui en découlent ne suffisaient pas, car si on voulait changer de peuple en faveur d’un autre, favoriser notamment la démographie d’une population au dépens d’une autre, on ne s’y prendrait pas autrement.

* avortement en néo-français.

Publicités

One Comment to “Le jihad de l’ijhad*”

  1. Dans le contexte de dénatalité qui touche la France, on ne devrait pas inciter les Françaises de souche à avorter aussi fréquemment ! Ce faisant, on justifie l’immigration de masse !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :