Hollande : même BHL le lâche…

De tous les organismes vivants subsistant dans notre écosystème, fussent-ils unicellulaires ou mammifères, Bernard Henri-Levy est probablement celui qui suscite encore, de nos jours, hormis l’antipathie, le plus d’inspiration. On en a tellement dit, qu’on ne sait plus quoi dire sur cette espèce d’égérie philosophale et son impénétrable magnétisme cabalistique envers la cour républicaine, qui fait, et qui continue, à faire couler beaucoup d’encre. Et autant de sang.

Une muse des temps modernes. Une nature morte. Un électro-encéphalogramme plat iront jusqu’à vous dire les langues envieuses. Un genre d’Attali, en moins sénile, mais en plus abscons. Mais voilà, Bernard Henri-Levy, ordinairement droit dans ses bottes quand il s’agit d’en provoquer le bruit dans de lointaines contrées, vient dans le cas de l’accident Hollande de retourner sa chemise (oui je sais, trop facile).

 

francois-hollande-565x250

Après avoir favorisé la chute de Kadhafi sous les auspices militaires et diplomatiques de Sarkozy, avec les conséquences pour lesquelles les habitants de Benghazi, Misrata et des alentours, lui seront éternellement reconnaissants, les survivants du moins, et de moins en moins, le voilà qui laisse tomber Hollande, pour qui, il avait pourtant appelé à voter lors de la dernière présidentielle, après avoir partagé un amuse-gueule avec celui qui n’aime pas les riches, autour d’une des tables les plus chères de la capitale.

Après Ruquier, Noah, Balasko, Fontenay, Bedos géniteur, Berry et Massonneau, en résumé le millésime de la bonne conscience collective des 13% de presbytes qui soutiennent encore François Hollande, c’est au tour de BHL d’être déçu, allant jusqu’à souhaiter le retour de Nicolas Sarkozy sur la scène politique française en arguant qu’«il n’y a pas mieux à droite que l’ancien président de la république». Pour transcrire dans le vocabulaire plus officiel habituellement usité par nos élus de la République, c’est un peu comme dire «casse toi pov’con des sans-dents».

BHL, en priapique chronique de la gâchette facile, au cinéma ou quand il fait son cinéma sur la place Maidan, pour la Bosnie, la Georgie, le Kosovo, l’Irak, pour les causes majeures, ou pour son soutien à Polanski, pour les causes mineures, n’a, en particulier, pas avalé la frigidité hésitante de Hollande concernant le conflit syrien. «Sauver l’euro, ce sont des obligations impérieuses – mais sauver un peuple ? Et en quoi le drame grec empêche-t-il de décrocher le téléphone pour, comme le fit votre prédécesseur, convaincre vos homologues russe et chinois que leur soutien aveugle au terrorisme d’Etat syrien les déshonore et les affaiblit ? » s’offusquait-il en 2012 dans une lettre ouverte publiée dans plusieurs organes de propagande européens.

Alors, tu parles qu’«il n’y a pas mieux à droite» que Sarkozy, surtout si le retour de celui, qui, dans le cadre d’un «renforcement des liens entre la Libye et la France», a bivouaqué avec Kadhafi dans les jardins de la résidence officielle de l’Hôtel Marigny, redonnerait à notre ayatollah des bonnes consciences, l’opportunité de jouir d’une quelconque guerre contre le despote nominé du jour.

Hier soir, je faisais réciter « Le Coche et la Mouche » de Jean de la Fontaine, quand la vision de Bernard-Henri Lévy vint brutalement me soustraire à la douce voix de mon aînée. Une horrible vision chimérique d’un être mi-drosophile mi-BHL, une sorte de «drosophilosophe», dont le bourdonnement et l’agitation impétueux agacent et irritent. La vérité sortant de la bouche des enfants, ma fille terminait ainsi sa poésie :

«Ainsi certaines gens, faisant les empressés,
S’introduisent dans les affaires :
Ils font partout les nécessaires,
Et, partout importuns, devraient être chassés.»

Dans le cas d’une mouche, il suffit juste de l’écraser.

http://www.bvoltaire.fr/pierremylestin/hollande-meme-bhl-lache,102684

 

Publicités

2 commentaires to “Hollande : même BHL le lâche…”

  1. drosophilosophe c’est assez bien trouvé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :